Tondeuse-Manuelle.com

La tondeuse manuelle : écologique à quel point ?

La tondeuse manuelle est considérée comme la tondeuse la plus écologique qui soit sur le marché. Mais il est toujours important et intéressant de prendre la mesure réelle de l’impact écologique entre l’utilisation d’une tondeuse manuelle et l’utilisation d’un autre type de tondeuse à gazon.

En quoi la tondeuse manuelle est-elle écologique ?

Pas de consommation

Le tout premier point concerne le type d’énergie utilisé : l’énergie humaine.

Utilisant la force de poussée pour faire fonctionner son mécanisme, la tondeuse manuelle ne consomme aucun autre carburant et ne puise pas dans les réserves d’énergie fossile ou d’énergie électrique. Même si la consommation en carburant d’une seule tondeuse paraît négligeable, il faut mettre cette consommation à l’échelle des millions de foyers. Et lorsque l’on sait qu’environ 1 litre d’essence sera consommé pour 1000m2 de tonte, soit 30 litres d’essence consommés annuellement pour la tonte sur un terrain de 1000m2, les chiffres grimpent.

Pas de consommation, c’est s’assurer un équilibre durable.

Pas de rejets polluants

Pas de consommation = pas de transformation polluante.

Ne participant pas au rejet de C02 et autres gaz et particules, la tondeuse manuelle préserve les ressources et respecte l’équilibre de l’environnement. Les rejets polluants sont d’une part néfastes pour la Nature et son équilibre, ainsi que pour la santé des Hommes à échelle globale. Mais cette pollution va également agir précisément et plus fortement sur la santé du jardinier qui s’expose directement aux rejets. La tonte hebdomadaire devient alors une séance continue de forte exposition à la pollution. Le corps humain demandant plus de ressources et une meilleure oxygénation lors d’une activité physique, c’est tout l’inverse qui lui est procuré. On ne peut qu’imaginer l’impact que cette pollution a réellement sur la santé du jardinier.

La tonte à la tondeuse manuelle va, elle, avoir un effet positif sur la santé. Une petite activité physique au milieu d’une nature calme et équilibrée : oxygénation, relaxation, et bonheur assurés !

Peu d’entretien

L’autre avantage à ne pas avoir de moteur, c’est l’entretien simplifié. L’huile moteur est à oublier : pas de consommation et pas de perte d’huile de vidange dans la nature (ou de récupération et recyclage). Les bougies d’allumage ne sont pas non plus de la partie. Pas de remplacement de « consommables » donc.

La simplicité de la tondeuse manuelle en fait une tondeuse plus durable. Elle ne connait ni la panne moteur, ni la panne de transmission électronique. Son mécanisme est léger et facile à changer ou à réparer.

En optant pour une tondeuse manuelle, on choisit sa tondeuse à gazon pour la durée, et on ralentit la surproduction.

Respect et sauvegarde de l’environnement et de la biodiversité

Finalement, c’est la façon dont la tondeuse manuelle s’ancre dans le milieu naturel qui en fait la tondeuse la plus écologique.

En ne consommant pas et ne produisant pas de déchets, elle n’influe pas sur l’équilibre naturel au niveau de la pollution. Mais elle respecte également la nature en prenant soin de ne pas la perturber : pas de fumée (pas de gêne au niveau de la visibilité) et pas ou plutôt très peu de bruit (seul le frottement des lames se fait entendre). Les animaux (animaux de compagnie comme animaux sauvages) ne seront pas effrayés par le passage de la tondeuse.

De plus, la qualité de coupe à la lame hélicoïdale ne déchire pas le brin d’herbe mais le découpe soigneusement à la manière de ciseaux. Celui-ci n’ira pas puiser plus que de raison dans les ressources de la terre pour se soigner et se régénérer.

La tondeuse manuelle est tout simplement respectueuse, écologique et durable.

Une tondeuse à main écologique en action !

Qu’en est-il des tondeuses thermiques et électriques ?

Les tondeuses motorisées ont un impact plus ou moins fort sur l’environnement. Si cet impact peut varier d’un modèle de tondeuse à gazon à un autre, et si certains constructeurs font des efforts pour améliorer leurs tondeuses et diminuer l’impact écologique négatif, il faut tout de même garder les aspects négatifs en tête.

L’impact écologique d’une tondeuse thermique

La consommation carburant

A l’instar des voitures, la tondeuse à gazon thermique va consommer du carburant. Ce carburant peut être de 2 types :

  • Le SP 95 ou SP 98 : l’essence achetée à la pompe
  • L’essence Alkylée : disponible en magasin, cette essence est moins polluante. Elle élimine la majorité des substances nocives.

Les rejets polluants

Les tondeuses à gazon thermiques possèdent des moteurs 2-temps pour les plus anciennes et des moteurs 4-temps pour les modèles haut-de-gamme et les modèles récents. Les moteurs 2-temps rejettent environ 1 tiers de leur carburant mal brulé dans l’atmosphère, dégageant gaz d’échappement nocif pour la santé et l’environnement.

Même si les moteurs 4-temps produisent beaucoup moins d’imbrulé et qu’il faut les préférer aux moteurs 2-temps, leur impact polluant reste très élevé. 1h de tonte équivaudrait à 150km en voiture, au niveau de la pollution COV (Composé Organiques Volatils). Selon Ecowizz.net, l’émission polluante nocive d’une tondeuse thermique équivaudrait à celles de 26 voitures (> découvrir l’article d’Ecowizz).

L’entretien

Bougies d’allumage et huile moteur ! La tondeuse à gazon thermique est la plus gourmande des tondeuses au niveau des consommables. Il faut lui faire passer la révision annuelle et réaliser la vidange.

La durée de vie

La tondeuse thermique est plus susceptible de connaitre des pannes que la tondeuse manuelle. Moteur, câbles, consommables, … Chaque partie supplémentaire va apporter un risque de panne et peut faire diminuer la durée de vie d’une machine. Si les tondeuses haut-de-gamme sont plus robustes et durables que les modèles bas-de-gamme, elles ne sont pas non plus infaillibles et nécessitent un entretien régulier.

L’impact selon les modèles et la récence

Si l’on doit résumer l’impact des tondeuses thermiques, il faut retenir que les moteurs 2-temps sont plus polluants que les 4-temps, alors même que ces derniers pollueraient autant que 26 voitures. L’essence alkylée est aussi à préférer par rapport aux essences 95 et 98. Enfin, les modèles haut-de-gammes récents sont moins polluants que les anciennes tondeuses.

L’impact écologique d’une tondeuse électrique

La tondeuse électrique apparaît comme un moindre mal par rapport à la tondeuse thermique. Il ne faut par penser pour autant qu’elle est au niveau de la tondeuse manuelle mécanique.

La consommation électrique

La consommation d’une tondeuse électrique tourne autour de 1500 Watts, et on estime sa consommation annuelle à 70 kWh. Si cette consommation paraît relativement faible, il faut la voir à l’échelle globale des millions de foyers. Elle n’est alors pas négligeable.

La fabrication de la batterie

Si certains modèles trainent le fil électrique, d’autres bénéficient d’une batterie. Seules les batteries au lithium-ion semblent respectueuse de l’environnement en ne contenant pas de substances dangereuses.

L’entretien

L’entretien de la tondeuse électrique est plus simple que celui de la tondeuse thermique. Il faudra toutefois veiller sur le moteur et sur la batterie, voire la remplacer si elle son état s’est trop dégradé.

La durée de vie limitée

La durée de vie va surtout dépendre de la qualité de fabrication de la tondeuse ainsi que de la qualité de la batterie pour les tondeuses concernées. Certaines batteries pourront être remplacées et recyclées alors que certains modèles de tondeuse dépendent de celle-ci et ne pourront pas être réparés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *